actu

Deux étudiants de la section Sound Design spécialisation Jeu Vidéo ont obtenu un stage chez Ubisoft Montpellier et Annecy. Très enthousiastes à l’idée de commencer, ils en parlent aujourd’hui et font le bilan de leur année à ACFA.

sd-game-2-4.jpg Retirer

Une opportunité d’intégrer le milieu professionnel

Acfa Multimédia : Pouvez-vous nous parler du stage que vous faites ?

Benjamin Nachman : Je fais un stage de sound design chez Ubisoft Montpellier, pendant 6 mois, jusqu’au 15 septembre. Je ne sais pas exactement sur quel jeu je vais travailler, mais sans doute sur de l’enregistrement de voix et potentiellement aussi sur de la VR, une nouvelle technologie présente dans certains jeux vidéo. Je suppose que je vais pratiquer Pro Tools pour la création sonore ainsi que le logiciel Wwise (étudié cette année) pour l’intégration de ces dernières.

Sara Traineau : J’ai également été prise chez Ubisoft Montpellier pour un stage de 6 mois, à compter du 20 mars. Je vais apporter mon aide sur certains features de jeu, notamment au
niveau des voix.

Acfa Multimédia : Les missions annoncées vous plaisent-elles ?

Benjamin Nachman : Oui, beaucoup : je pratique déjà Pro Tools depuis quelques années et j’ai pu découvrir Wwise durant toute cette année à Acfa.

Sara Traineau : Mes missions me plaisent car c’est en lien avec ce que j’avais fait au préalable, en BTS Audiovisuel. Cela rejoint aussi les raisons qui ont fait que j’ai souhaité me diriger vers le jeu vidéo. C’est un travail de voix et de jugement créatif qui me passionne.

Acfa Multimédia : Que représente ce stage à vos yeux ?

Sara Traineau : C’est l’opportunité de me lancer dans le monde professionnel. Dans ce milieu, il est difficile de trouver un stage, car les entreprises recherchent généralement des profils qui
possèdent déjà un minimum de compétences. Elles ne veulent donc pas toujours former de stagiaires. Intégrer une entreprise comme Ubisoft, troisième leader mondial, c’est une belle ligne dans le CV et surtout c’est une grande expérience qui n’est pas donnée à tous les stagiaires.

Benjamin Nachman : Pour moi, c’est également l’opportunité de m’insérer dans le monde du travail, de me faire des contacts, de travailler en équipe et de développer mes compétences. C’est une chance pour l’avenir : si je fais du bon travail, j’aurais peut-être la possibilité d’intégrer l’entreprise.

Acfa Multimédia : Comment avez-vous trouvé ce stage ?

Sara Traineau : J’ai postulé suite à une annonce postée sur le site internet. Ils recherchaient un sound designer pour un stage.

Acfa Multimédia : À l’issue de ce stage, souhaitez-vous faire une autre année de formation ou vous lancer dans le monde professionnel ?

Sara Traineau : Je pense avoir fait le tour de beaucoup de choses en matière de son, en suivant un BTS audiovisuel option métiers du son puis une formation comme celle-ci. J’ai envie de pratiquer, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai fait ce parcours.

Benjamin Nachman : Ayant fait deux ans en tant que technicien son puis cette troisième année à Acfa orientée sound design, j’aimerais m’insérer dans le milieu professionnel. Mais pourquoi pas reprendre une formation plus tard, si l’occasion se présente.

sd-game-2-4.jpg Retirer

Une spécialisation permettant de se perfectionner

Acfa Multimédia : Que vous a apporté cette année à ACFA ?

Benjamin Nachman : L’amélioration de mes compétences préalables, la mise en pratique de celles-ci, avec un rythme assez soutenu et de nombreux projets réalisés… Mais aussi l’apprentissage du logiciel Wwise, permettant d’intégrer des sons dans un jeu ainsi que l’univers de gestion lié au jeu.

L’apprentissage des outils liés à l’environnement du jeu, c’était nouveau pour moi !

Sara Traineau : Cette année était spécifique au jeu vidéo, aux logiciels et aux sons en rapport avec le jeu - cela m’a permis d’avoir une autre vision du son, une vision moins linéaire ainsi que de réussir à penser dans l’espace de façon différente. C’était vraiment intéressant puisque c’est quelque chose que je n’avais pas du tout abordé en BTS.

Acfa Multimédia : Quel est votre meilleur souvenir de l’année ?

Benjamin Nachman : J’ai pleins de bons souvenirs, notamment par rapport à des projets difficiles sur lesquels on a dû travailler tard le soir… finalement cela permet de créer des liens et de se rapprocher !

Sara Traineau : Les sessions d’enregistrement de bruitages pour le jeu à Acfa son.