Le Cinéma à l'honneur au Théâtre de la Cité : retour sur la sortie des Réalisateurs/Monteurs 2ème année de Toulouse

 

Une fois la rentrée des classes bien établie, et l'automne installé, c'est le moment pour les étudiants en Cinéma de la formation Réalisateur/Monteur de Toulouse d'assister au spectacle "Gavrilo Princip". Installés dans le prestigieux Théâtre de la Cité, les apprentis cinéphiles ont eu l'occasion de découvrir la pièce présentée par le collectif Warme Winkel. 

 

gavrilo princip

 

Le ressenti d'Allen, étudiant Réalisateur/Monteur

 

Au commencement, pour être sincère, je me suis demandé ce que je faisais là et je me suis dit que le temps allait être très, très long.

En effet, je ne me sentais pas en phase avec la pièce, c’était rapide, trop surprenant peut-être et j’ai vite été pris d’un sentiment de solitude face à celle-ci.

Cependant, c’était avant d’avoir compris que le metteur en scène nous avait emmenés dans ce sentiment de manière totalement délibérée, afin de nous faire rentrer plus profondément dans ce qui allait suivre ensuite.

Et là ! Je me retrouvé dans un enchaînement de plans, de transitions, un dispositif parfaitement établi au millimètre près, un équilibre parfait entre la réalité de la scène et le fictif projeté dans l’écran.

Nous passions d’un univers à l’autre et ce, malgré le fait que tout ceci se passait sous nos yeux, on n’y voyait que du feu. Le metteur en scène (réalisateur) s’est même permis quelques effets comme du Picture in Picture (PIP) sans aucun outil de post-production (mélangeur), avec une excellente maîtrise de l’image et de l’éclairage. Il faut préciser qu’il n’y avait qu’une seule caméra sur scène filmant toute la pièce de bout à bout. Jamais un hors champ de la part du cadreur, un travail remarquable de l’équipe technique.

gavrilo princip

J’ai trouvé le jeu d’acteur assez impressionnant, malgré la barrière de la langue, ils ont su nous transmettre l’émotion qu’il fallait au bon moment.

Pour finir, je dirai que j’ai assisté à une mise en scène extraordinaire, une réalisation innovante et fantastique, une fiction mêlée à du théâtre, et cette idée il fallait l’avoir et la faire !

Je ne regrette nullement le fait d’avoir assisté à ce spectacle, car c’est avec des créations de ce genre que l’on a aussi envie de se dépasser et de réaliser à son tour des choses bluffantes qui plaisent au public. "